Meubles de jardin

Engrais chimiques


Engrais chimiques: ce qu'ils sont et comment ils fonctionnent


Lorsque nous parlons d'engrais chimiques, nous nous référons aux produits traités au niveau industriel par des processus de transformation ou de raffinage, ou obtenus synthétiquement, utilisés dans le jardinage et dans le secteur agricole comme engrais afin de mettre à la disposition du sol des nutriments qui peuvent être utilisés par les plantes. Les nutriments se distinguent en fonction des fonctions exercées, des quantités absorbées et essentielles: sur la base de ce dernier paramètre, on parle de non essentiel, essentiel pour quelques espèces et essentiel pour toutes les espèces. Alors que les substances non essentielles sont passivement absorbées et peuvent parfois avoir un effet phytotoxique (c'est le cas du fluor) ou qu'elles n'exercent aucune fonction, les éléments essentiels pour toutes les espèces sont seize: molybdène, oxygène, carbone, bore, soufre , manganèse, hydrogène, fer, azote, potassium, phosphore, cuivre, zinc, chlore et magnésium. En réalité, l'hydrogène, l'oxygène et le carbone ne sont pas considérés comme des éléments nutritifs au sens strict du fait de la manière dont les plantes les absorbent. En particulier, la nutrition carbonique implique des échanges gazeux via les stomates avec l'atmosphère, qui lui permettent d'absorber le dioxyde de carbone. La nutrition de l'eau, d'autre part, se produit par les racines, les stomates et les lenticelles, et est évidemment liée à l'absorption d'eau. Enfin, la nutrition minérale concerne l'absorption, sous forme de minéraux, des nutriments restants, dissous dans l'eau, à travers les racines et les ouvertures stomatales.

Fertiliser le sol avec des engrais chimiques



L'utilisation d'engrais chimiques vise donc la fertilisation et détermine un changement dans la composition chimique du sol afin de favoriser la nutrition des cultures (et en ce sens, la fertilisation est différente de l'amendement, car elle n'a pas pour but de améliorer les propriétés physiques du sol, et par correction, puisqu'il n'est pas destiné à modifier le pH). Cela ne signifie pas qu'il existe des engrais chimiques caractérisés par un effet correcteur ou modificateur secondaire. En particulier, l'améliorant du sol est rarement obtenu avec des engrais chimiques, et plus souvent avec des engrais organiques, qui incorporent des quantités d'engrais assez importantes, de manière à améliorer la structure globale du sol après humification. Il est bon de préciser, cependant, que l'effet améliorant donné par la fertilisation minérale ne se produit que lorsque des engrais chimiques riches en calcium sont fournis, à l'intérieur des sols acides. Ici, en fait, les colloïdes minéraux caractérisés par un degré de saturation basique réduit déterminent l'état structurel du sol; la structure est donc améliorée par le calcium. D'un point de vue quantitatif, l'apport d'engrais minéraux est limité à quelques centaines de kilogrammes par hectare de terrain, ce qui montre clairement que les effets correctifs ou les amendements secondaires du sol ne sont en tout cas pas très durables et plutôt doux. En réalité, la chaux agricole est à la fois un engrais et un conditionneur de sol et un correctif: mais c'est un cas particulier, l'exception proverbiale qui confirme la règle.

Éléments macro et oligo-éléments



Au sein des engrais chimiques, une distinction est faite entre les éléments oligodynamiques (appelés microéléments) et les macro-éléments, selon les quantités utilisées par la plante. En fait, les macro-éléments constituent les tissus végétaux en quantités supérieures à une partie sur mille, tandis que les microéléments constituent les tissus en quantités inférieures à une partie sur mille. En tout état de cause, il convient de souligner que les micro-éléments sont aussi importants que les marques: en effet, en l'absence d'éléments oligodynamiques, les plantes peuvent rencontrer des physiopathies de carence, affections qui, selon les cas, peuvent être plus ou moins graves. Une autre distinction implique la subdivision en éléments dynamiques et éléments plastiques, en fonction de la fonction couverte par l'organisme. Les éléments plastiques, en particulier, sont ceux qui participent à la construction des tissus lorsqu'ils entrent dans la composition des lipides, des glucides et des protéines structurales: c'est le cas du soufre, du phosphore, de l'hydrogène, du carbone, de l'oxygène et de l'azote. Les éléments dynamiques participent au contraire aux processus physiologiques qui font partie des hormones, des enzymes et des coenzymes: c'est le cas du magnésium, du potassium, du calcium et des microéléments.

L'administration de nutriments: l'importance de l'azote


La fonction des engrais chimiques (dont les prix sur le marché varient considérablement selon le type: pour les acheter, il est conseillé d'écouter les suggestions d'un pépiniériste), c'est donc de mettre ces éléments à disposition, selon les mesures et les quantités spécifique aux besoins des différentes espèces. Les plantes, en général, répondent positivement à l'administration des éléments de manière artificielle, en particulier lorsqu'elles, en raison d'une immobilisation ou d'un manque réel, sont présentes dans le sol en petites quantités. Dans tous les cas, il peut également arriver qu'il n'y ait pas de réponses: par exemple lorsque le terrain est excessif, ou lorsqu'une espèce n'a pas besoin d'un certain élément. Il suffit de penser aux légumineuses, qui ne répondent pas à l'apport d'azote simplement parce qu'elles exploitent déjà indépendamment l'azotofixation symbiotique. En conclusion, il convient de préciser l'importance de l'azote, élément indispensable pour presque toutes les plantes (à l'exception des espèces carnivores), qui est surtout absorbé sous forme nitrique.